...pour une forêt vivante et habitée

Accueil > Nous connaître > L’association > Localiser des alternatives forestières > Initiative collective > Ecole des Renardes

« Retour aux résultats

Ecole des Renardes

19120 Nonards

ecoledesrenardes(a)riseup.net
19120 Nonards

"On se déplace pour chaque session de formation, ce qui permet de voir des charpentes différentes. On fait au moins une à deux visites de chantier à chaque fois, soit d’une charpente historique, soit d’une charpente plus moderne mais réalisée par des personnes qui se posent la question de l’approvisionnement local en bois. L’école permet surtout de donner des clés en montrant que différentes approches de construction et d’approvisionnement existent."
Fanny Colin, charpentière, Ecole des Renardes

Formation à la charpente traditionnelle

Créée en 2017 à l’initiative de l’artisan charpentière Fanny Colin, cette formation initiale permet d’apprendre les bases du métier mais aussi d’utiliser les bois locaux (feuillus comme résineux), courbes ou droits, courts ou longs et donc d’adapter l’ouvrage en fonction de ce que peuvent fournir les forêts du territoire...et non l’inverse !

Au cours d’une année, les huit renardes apprennent les bases de la charpente, du tracé de la géométrie et acquièrent également des notions de sylviculture, pour choisir les bois sur pied et mieux comprendre d’où viennent les bois qu’ils/elles utilisent.

Durée et organisation

La formation dure un an à raison d’une semaine par mois en moyenne, car il y a parfois deux semaines d’affilée pour certaines sessions. Elle s’étale sur 10 semaines d’octobre à juin. Les Renardes qui le souhaitent peuvent passer le CAP Charpente mais ce n’est ni un aboutissement ni un objectif en soi. L’école souhaite surtout transmettre les savoir et savoir-faire liées à la charpente traditionnelle car ce type de transmission est de plus en plus rare.

L’itinérance au cœur de la démarche

Elle s’est mise en place naturellement suite à la proposition de différents lieux collectifs et pour avoir accès à une diversité d’ateliers, de formes d’organisation collective et de rapports au travail. La formation se déroule sur quatre à cinq lieux différents pour appréhender les différents types de construction bois ainsi que la diversité des forêts des territoires.

En lien :

Voir aussi