...pour une forêt vivante et habitée

Accueil > S’informer, Se former > Actualités > Journée d’échanges autour de l’AG du RAF

mardi 14 juin 2016

Journée d’échanges autour de l’AG du RAF

Une journée pour prendre le temps de se connaître, d’échanger, d’être ensemble...en forêt.

Le 28 mai 2016, plus de cinquante personnes se sont retrouvées sur une petite parcelle au pied du village de Chabrillan. Toutes et tous avaient l’envie de prendre le temps, du bon temps, avant, pendant et après l’Assemblée générale du RAF. Prendre le temps de se présenter mutuellement, de découvrir nos-vos élans et interrogations,...

A travers différents moments, nous avons goûté au plaisir simple d’être ensemble : jeux des axes pour se poser la question de son rapport au bois, à la forêt. La grande majorité des participant-e-s venaient du Sud mais il y avait aussi des participants du quart Nord-Est (qui va jusqu’en Allemagne !), de la région Centre et du Limousin.

De belles phrases, très (trop) flatteuses pour le RAF sont ressorties du jeu de photo-langage :


"Dans cette forêt, il y avait beaucoup d’écoute, de respect, on était très attentif les uns aux autres.", "c’était une très belle forêt, très équilibrée, j’ai été touché par l’homme qui la gérait. Il nous a parlé de la patience, un mot qu’on oublie trop dans la filière.", "Là, dans cette forêt, un propriétaire a dit : il y a le temps dans les forêts et le temps dans les esprits, ça m’ a marqué." "Le RAF, c’est un des rares espaces où l’on parle des interventions en forêt, de l’exploitation forestière. " "Au RAF, on remet en cause les modèles établis, ça fait du bien.""Au coeur du RAF, il y a la forêt, il y a le projet de travailler pour la forêt.",

On a aussi évoqué la sensualité du travail du bois, le plaisir à être dans le manuel et à s’équiper progressivement, on a parlé d’affûtage, de hamac dans la forêt,..
D’ailleurs, après l’Assemblée générale et un très bon repas préparé par Sarah Mallet, une sieste en hamacs était proposée au fond de la parcelle.

Pascale, Laure et Jonathan ont ensuite fait visiter la parcelle dont ils avaient extrait fils de fer barbelés et stères de bois de chauffage pour l’Amap bois-bûche Dryade. On a parlé implication citoyenne, techniques, organisation, rémunération, plaisir, espaces protégés,...

Un temps d’échanges était ensuite proposé à tous les participants : on a parlé de la vie sauvage (pas assez présente dans les propos du RAF), de la lutte pour sauvegarder la forêt de Roybon comme un commun, de projets de livres sur la forêt, sur les alternatives,...
Et on s’est quitté au son de l’accordéon, avant ou après les chansons au coin du feu.

Une belle journée d’écoute, d’échanges,...à refaire encore et encore !

Voir aussi

Toutes les actualités