...pour une forêt vivante et habitée

Accueil> Participer, Echanger> S’organiser pour du bois éthique> Construire en bois

Construire en bois


A l’heure de la mode des éco-matériaux, la construction bois a le vent en poupe. Que ce soit pour un abri de jardin, du mobilier ou sa maison d’habitation, la construction en bois éthique est l’opportunité de découvrir les différentes phases de la transformation d’un arbre en matériau bois, de créer des liens et de découvrir les différentes compétences liées à la forêt et au bois.

Voici les principales étapes d’une construction en bois :

  • Avant de se lancer dans un projet de construction

    Avant de se lancer dans un projet de construction en bois, il est important de s’intéresser à la façon dont les arbres vont être coupés, transportés, débités, séchés et installés dans un bâtiment. Ainsi, construire en bois, c’est : s’interroger sur le fonctionnement d’un (...)

    Avant de se lancer dans un projet de construction en bois, il est important de s’intéresser à la façon dont les arbres vont être coupés, transportés, débités, séchés et installés dans un bâtiment. Ainsi, construire en bois, c’est :

    • s’interroger sur le fonctionnement d’un éco-système forestier,
    • accepter et respecter la temporalité de ce matériau vivant qui demande un temps de préparation et de mise en œuvre adapté,
    • s’informer sur les pratiques et les acteurs de la filière forêt-bois locale,
    • se questionner sur les méthodes utilisées de la coupe à la construction,
    • s’assurer que tous les intervenants sont respectés en terme de rémunération et de conditions de travail,
    • privilégier les essences de son territoire,
    • valoriser au mieux les produits de coupe et les résidus occasionnés,
    • veiller au bon état de la construction bois et accepter de chercher des alternatives aux traitements chimiques.
  • Construire...

    Les démarches sont différentes si il s’agit d’un bâtiment public ou privé. Dans le cadre d’un bâtiment public, il faudra passer par un marché public à procédure adaptée (si montant de la construction > 4000 €). Il est à noter qu’il n’est pas encore possible de préciser un (...)

    Les démarches sont différentes si il s’agit d’un bâtiment public ou privé. Dans le cadre d’un bâtiment public, il faudra passer par un marché public à procédure adaptée (si montant de la construction > 4000 €). Il est à noter qu’il n’est pas encore possible de préciser un périmètre maximum d’approvisionnement (non respect de la concurrence) mais en revanche, il est parfaitement légal d’exiger des essences d’arbres présentes sur le territoire. La collectivité peut très bien mettre en avant le critère environnemental par rapport au critère financier afin de choisir l’offre la plus intéressante sur le plan écologique. La précision du bilan carbone dans la réponse au marché peut être une donnée permettant d’éliminer certaines propositions utilisant du bois d’origine éloignée.

    Il est aussi possible que la collectivité fournisse les bois elle-même et les fassent transformer localement. Le marché public précisera alors bien que la collectivité fournira le bois et les entreprises souhaitant répondre au marché devront avoir la possibilité de venir voir les lots de bois.
    Afin de s’approvisionner en bois, la collectivité pourra s’appuyer sur l’Office National des Forêts qui pourra lui vendre des coupes issues de forêts domaniales environnantes ou organiser la coupe d’arbres de forêts communales.
    Points de vigilance : La gestion forestière menée par l’ONF est encore fortement la gestion de futaie régulière qui aboutit à une coupe rase et donc à la destruction de l’éco-système forestier existant.

    Sur le site Internet : www.100constructionsbois.com, les projets de collectivité ayant construit avec leur propre bois ou ayant acheté du bois sont présentés. Pour les communes forestières, un accompagnement est proposé par la fédération nationale des communes forestières.

  • Quels bois pour la construction ?

    Selon les forêts présentent sur votre territoire, il sera possible de faire toute la construction en bois local ou seulement certaines parties. En effet, certaines essences résistent mieux que d’autres aux attaques (insectes, champignons,...) et pourront être posées en (...)

    Selon les forêts présentent sur votre territoire, il sera possible de faire toute la construction en bois local ou seulement certaines parties. En effet, certaines essences résistent mieux que d’autres aux attaques (insectes, champignons,...) et pourront être posées en extérieur, être en contact avec la terre, ou bien n’être utilisé qu’en intérieur.
    Le Centre national pour le développement du bois (CNDB) a mis à en ligne des fiches par essences précisant les caractéristiques mécaniques, de durabilité, de stabilité...et les utilisations possibles : www.cndb.org/ ?p=fiches_essences. Ces fiches recensent nombre d’essences qui ne sont pas présentent sur le territoire métropolitain. Or, même si les essences tropicales peuvent paraître attrayante au vu de leurs caractéristiques, la forêt française est la plus diversifiée d’Europe avec 360 essences recensées et toutes ces essences présentent des caractéristiques fort intéressantes si les bois sont préparés et installés dans les règles de l’art.
    Ainsi, la société coopérative Scierie et Palettes du Littoral a réalisé un bâtiment industriel en structure bois peuplier avec des portées de 28 m : goo.gl/qbU6vd. La commune de Tendon dans les Vosges a réalisé une extension de son groupe scolaire en utilisant un maximum de hêtres présents dans ses forêts communales. Le hêtre a été utilisé sous forme de caissons ossature en hêtre et le revêtement intérieur est en hêtre massif : goo.gl/5eNEZw

    C’est la qualité de la réflexion, de la conception, de la préparation des bois et de la pose qui est primordiale dans la construction bois au-delà des caractéristiques propres des bois utilisés.

  • Prendre contact avec des charpentiers et menuisiers

    C’est avec eux que vous définirez exactement le projet que vous voulez mener et qui vous préciseront les types de bois pouvant être utilisés, les dimensions, qualités,...Suivant leur sensibilité, ils s’adapteront à votre demande d’utilisation de bois locaux. Ils ont souvent (...)

    C’est avec eux que vous définirez exactement le projet que vous voulez mener et qui vous préciseront les types de bois pouvant être utilisés, les dimensions, qualités,...Suivant leur sensibilité, ils s’adapteront à votre demande d’utilisation de bois locaux.
    Ils ont souvent des circuits d’approvisionnement bien mis en place. L’artisan du bois peut s’être organisé pour s’approvisionner en bois locaux ou faire venir ces bois de différents départements voire d’autres pays. Si il s’approvisionne localement, vous pouvez lui demander si il sait si les bois proviennent d’une éclaircie ou d’une coupe rase. Il n’aura pas forcément l’information.
    Si vous souhaitez maîtriser l’ensemble des actions concernant le bois de votre construction et ainsi maîtriser comment les arbres ont été coupés, sortis de la forêt, débités, transportés, séchés... il vaudra mieux fournir à l’artisan, les bois dont il a besoin pour votre construction.
    Le site Web du magazine « La maison écologique » propose un annuaire des professionnels et des associations intervenant dans les domaines de la construction écologique et de l’éco-construction. Cela peut être une porte d’entrée intéressante pour trouver les artisans avec lesquels vous partagez certaines sensibilités : www.lamaisonecologique.com
    Il existe aussi une fédération nationale des organismes de formation professionnelle à l’éco-construction créée en 2008. Elle rassemble douze organismes de formation et peut donc vous aider à vous former dans ce domaine : 478 rue Garrel 82000 Montauban - 05 81 98 00 01

  • Repérer les arbres qui vous intéressent et contacter les propriétaires

    En compagnie de personnes compétentes sur les qualités du bois (charpentier, scieur, garde-forestier, gestionnaire forestier,...), vous pouvez repérer autour de chez vous les arbres qui pourraient être utilisés dans votre construction. Cette façon de faire est encore (...)

    En compagnie de personnes compétentes sur les qualités du bois (charpentier, scieur, garde-forestier, gestionnaire forestier,...), vous pouvez repérer autour de chez vous les arbres qui pourraient être utilisés dans votre construction. Cette façon de faire est encore assez rare mais est très enrichissante, et pour vous, et pour vos interlocuteurs. Certains agriculteurs ont aussi des stocks de bois au fond de la grange,...
    Afin de connaître le nom des propriétaires de la forêt où vous avez repéré des arbres adaptés à votre construction , il est possible de contacter la mairie ou les services du cadastre. Une recherche préalable du numéro de la parcelle peut faciliter vos démarches. Ce numéro de parcelle peut être aisément obtenu grâce au site de l’IGN : www.geoportail.gouv.fr
    ou bien grâce à la mise en ligne du cadastre (mais pas d’infos sur le nom du propriétaire) : www.cadastre.gouv.fr
    Une autre source d’informations peut être le centre régional de la propriété forestière (CRPF) qui peut disposer de la liste des propriétaires par département, commune,... avec des informations sur la taille des parcelles.
    Une fois le propriétaire contacté, il faut alors lui proposer d’acheter les arbres qui vous intéressent en lui précisant bien comment se fera ce prélèvement.
    L’agent patrimonial de l’office national des forêts peut également vous donner son accord pour faire un prélèvement d’arbres dans des forêts domaniales environnantes.
    Les grandes forêts font l’objet d’aménagement avec une prévision des dates de coupe donc ce ne sera pas toujours possible de prélever les arbres au moment où vous en avez besoin.
    Pour pouvoir contacter l’agent patrimonial local (ou "garde-forestier") :
    www.onf.fr

  • L’achat du bois sur pied

    En achetant le bois sur pied, vous êtes sûr qu’il sera coupé et sorti de la forêt selon vos critères et le propriétaire n’aura pas à gérer ces aspects relativement techniques. En revanche, il est assez difficile d’estimer la valeur d’un bois sur pied et il peut être (...)

    En achetant le bois sur pied, vous êtes sûr qu’il sera coupé et sorti de la forêt selon vos critères et le propriétaire n’aura pas à gérer ces aspects relativement techniques. En revanche, il est assez difficile d’estimer la valeur d’un bois sur pied et il peut être intéressant de se faire aider d’un expert ou technicien forestier qui saura repérer les défauts de certains arbres. Le site de l’association nationale des techniciens forestiers indépendants peut vous aider à trouver un technicien proche de chez vous : www.anatef.org.
    Dans le cas de résineux, l’estimation est relativement simple et il y a peu de variations de prix. En revanche, dans le cas d’achat de feuillus, la variation peut aller de 1 à 10 selon l’usage qui peut être donné à l’arbre.
    Le prix du bois va intégrer :

    • les conditions d’accès à la parcelle : sera-t-il difficile de faire tomber les arbres ? De sortir les bois ? Peut-on approcher un camion de la parcelle ?
    • La dimension des arbres (hauteur, circonférence)
    • La « qualité » des arbres : présences de branches basses, rectitude, gélivure,...
    • Le type d’essence : chêne, châtaignier, pin,...
    • Le dynamisme du marché local : les bois prennent-ils facilement preneurs ou non ?

    Pour avoir une idée du prix : la revue Forêts de France (7 €) publie chaque mois le cours des bois sur pied pour : le chêne, le hêtre, le châtaignier, le peuplier, le frêne, le merisier, les érables, l’épicéa, le sapin, le pin sylvestre, le pin maritime et le douglas.

    Egalement disponible, le tableau de vente des prix moyens de bois sur pied aux ventes d’automne des forêts publiques :goo.gl/SCO79x

    Les arbres seront marqués en compagnie du propriétaire pour bien se mettre d’accord sur la quantité et la qualité des arbres qui seront prélevés. La vente des bois sur pied doit faire l’objet d’un contrat de vente écrit. Ce contrat doit prévoir que l’acquéreur ne peut rétrocéder du bois issu de la coupe sans l’accord écrit du propriétaire. Plusieurs modèles de contrat sont disponibles.

  • La coupe des bois

    Le prélèvement des bois pourra être effectué par un ou des entrepreneurs de travaux de la région qui procéderont à l’abattage des arbres et à leur sortie (débardage) de la forêt. La charte rédigée par le Réseau pour les Alternatives Forestières donne des indications sur la (...)

    Le prélèvement des bois pourra être effectué par un ou des entrepreneurs de travaux de la région qui procéderont à l’abattage des arbres et à leur sortie (débardage) de la forêt.
    La charte rédigée par le Réseau pour les Alternatives Forestières donne des indications sur la façon d’intervenir façon respectueuse en forêt.
    Egalement, le numéro 4 d’Anastomoses, édité par le RAF propose des notions sur la façon de récoltée le bois et des repères de coût du travail.

  • Le sciage

    Après la coupe, vient la transformation du bois en planches, poutres, chevrons, voliges, liteaux,... Ce sciage peut se faire dans une scierie proche de la forêt ou bien la scierie peut venir dans la forêt grâce à l’intervention d’un scieur mobile. Il existe depuis 2010 (...)

    Après la coupe, vient la transformation du bois en planches, poutres, chevrons, voliges, liteaux,... Ce sciage peut se faire dans une scierie proche de la forêt ou bien la scierie peut venir dans la forêt grâce à l’intervention d’un scieur mobile.
    Il existe depuis 2010 un syndicat des scieries mobiles et artisanales de France. Grâce à leur site Web (plus ou moins actualisé), il est possible de trouver une scierie mobile et/ou artisanale proche : www.scieries-mobiles.com.
    Les scieurs mobiles peuvent aussi être une porte d’entrée intéressante pour connaître des entrepreneurs de travaux respectant le milieu forestier et des charpentiers ou menuisiers locaux.

  • Le séchage du bois

    Ce séchage a lieu le plus souvent chez le scieur. C’est une phase importante pour éviter que le bois ne se déforme une fois posé. Le bois doit passer de l’état vert à l’état sec. Le mieux est de le faire sécher là où sera posé ou dans un environnement proche sur le plan (...)

    Ce séchage a lieu le plus souvent chez le scieur. C’est une phase importante pour éviter que le bois ne se déforme une fois posé. Le bois doit passer de l’état vert à l’état sec. Le mieux est de le faire sécher là où sera posé ou dans un environnement proche sur le plan climatique. Le bois séchera sous forme découpé (et non en grume) à l’air libre sous hangar ou bien dans un séchoir industriel Pour un séchage naturel, il faut compter entre 4 mois et un an de séchage. Le séchage naturel a pour avantage de ne pas nécessiter de moyens techniques lourds et ne consomme pas d’énergie. En revanche, le bois est immobilisé pendant toute la durée du séchage et il faut un lieu de stockage adapté.
    Pour des informations simples sur les techniques de séchage : goo.gl/obpA3P

  • Des contacts pour vous accompagner

    Certains architectes et bureaux d’études se sont spécialisés dans la construction bois et pourront vous apporter une aide précieuse. Le site du magazine « éco maison bois et énergies renouvelables » propose un annuaire d’architectes spécialisés dans la construction bois :[ (...)

    Certains architectes et bureaux d’études se sont spécialisés dans la construction bois et pourront vous apporter une aide précieuse.
    Le site du magazine « éco maison bois et énergies renouvelables » propose un annuaire d’architectes spécialisés dans la construction bois :[ www.eco-maison-bois.fr> http://www.eco-maison-bois.fr/annuaire/Architectes.html]
    Le comité national pour le développement du bois propose aussi des annuaires pour trouver un professionnel de la construction bois, un bureau d’études ou un architectes : www.cndb.org
    Le bureau d’étude Gaujard est une SCOP spécialisée dans la construction bois. Il a notamment accompagné la commune de Mazan (84) dans la construction de sa salle polyvalente en bois méditerranéens : Pin noir, Cèdre de l’Atlas et Pin à Crochet.
    La coopérative Ambiance Bois dans le Limousin propose des aménagements bois et un accompagnement à l’éco-construction localement : www.ambiance-bois.com. Vous y trouvez également une bibliographie intéressante pour éco-construire.
    Le magasin de matériaux Ecolodève propose une liste d’artisans travaillant dans les domaines de la construction en matériaux écologiques :www.ecolodeve.fr
    Et il en existe beaucoup d’autres...

Nos actualités

Toutes les actualités