...pour une forêt vivante et habitée

Accueil> Alternatives forestières

Alternatives forestières


De 2008 à 2010, les participants au réseau ont écouté les problèmes, les souffrances rencontrés par les acteurs de la forêt et du bois et plus largement, de tous celles et ceux qui ne se retrouvent plus dans une gestion forestière de plus en plus industrielle, à court terme, mécanisée, simplifiée, concentrée, artificialisée... A partir de la confrontation des points de vue, de l’identification de problèmes et des souffrances, le Réseau pour les Alternatives Forestières a posé les bases de sa démarche :

  • Une charte exposant les valeurs du réseau
  • Un livre caractérisant les alternatives forestières
  • Des rencontres pour échanger, rassembler, proposer, interpeller
  • Des formations de qualité à la gestion alternative des forêts
  • Une réflexion sur l’accès au foncier forestier
  • Un soutien quotidien aux initiatives locales

Charte du Réseau pour les Alternatives Forestières

Au travers d’une charte, les valeurs du réseau ont été identifiées et portées collectivement  : partage d’expériences, sylviculture douce, dialogue, achat responsable, humilité, observation et modes d’intervention les plus adaptés, ancrage territorial... Ce document précise en 11 points ce que propose le RAF et qui fonde les alternatives forestières.

Exemples d’alternatives forestières

Afin de caractériser les alternatives Forestières, le RAF a édité un livre« Vivre avec la forêt et le bois – portraits d’acteurs engagés ». Les acteurs présentés dans ce livre ont inspiré le RAF car ils dépassent les contradictions usuelles du rapport de l’Homme à la forêt : entre ennemie originelle, refuge et source de matériaux. Ils ont fait le choix de travailler ou de vivre avec elle. Ils ont en commun la volonté d’accorder leurs actes à leurs valeurs, le refus du fatalisme et le goût de l’innovation.

Décloisonner, rassembler, proposer, interpeller

Les rencontres organisées par le Réseau pour les Alternatives Forestières sont un moment privilégié d’échanges et de débat entre toutes celles et ceux qui s’engagent dans une gestion plus sociale, solidaire et écologique de la forêt. Le RAF a organisé onze rencontres depuis 2008 à raison d’une à deux par an, en alternant des rencontres plus techniques et des rencontres plus propices au débat d’idées.

Se former aux alternatives forestières

Le changement de mentalité, de comportement en forêt passe aussi par la formation. Au fil des ans, le RAF a noué un partenariat solide avec le centre de formation pour adultes de Digne-Carmejane (04). En 2014, la formation de 4 mois d’éco-gestionnaire forestier récoltant de bois organisé en 2011 et 2013 est devenu un brevet professionnel d’un an. Cette formation innovante à laquelle le RAF participe activement pose les bases d’un nouveau métier alliant les compétences du bûcheron et du gestionnaire forestier « doux ». En parallèle, des formations de 4 jours sont proposées chaque année en automne ou hiver pour toutes celles et ceux qui sont amené(e)s à couper du bois et souhaitent se former à la gestion douce de leurs bois. Ces formations courtes sont organisées avec des partenaires locaux : Civam, adear, association de développement,...

Accéder à la gestion forestière

Le RAF mène également une réflexion sur l’accès collectif au foncier forestier en s’inspirant du modèle Terre de Liens pour allier épargne citoyenne et dons. L’objectif est d’acquérir collectivement des forêts pour les protéger, les retirer du marché spéculatif, porter le débat sur la question de la gestion forestière et installer des paysans forestiers.

Agir pour des alternatives forestières

Au jour le jour, le RAF met en lien, apporte son soutien, des outils, des références pour que tous celles et ceux qui aspirent à un autre modèle de gestion forestière se rassemblent, échangent et portent la voix de l’innovation forestière. Les membres du RAF participent régulièrement à des conférences, soirées-débats et ateliers pour mutualiser les informations sur des pratiques alternatives.

Toutes les actions du Réseau pour les Alternatives Forestières ont pour objectif de développer une gestion écologiquement responsable et socialement solidaire de la forêt. Elles s’imbriquent les unes aux autres autour d’une même vision de société impliquant la population, la transmission et le développement des savoir-faires.

Dans le domaine de la forêt et du bois, les pratiques alternatives peuvent se présenter de manière schématique en trois volets intimement liés :

-* Technique (sylvicole et artisanal) : respecter les écosystèmes en favorisant la diversité et la continuité plutôt que la monoculture et la rupture, préserver les habitats et micro-habitats riches et rares (vieux arbres, bois mort, tourbières…), optimiser la valorisation locale des bois de pays dans leur diversité ;

-* Economique : bâtir des micro-filières locales, valoriser intelligemment la diversité des ressources (bois, champignons, plantes médicinales, fourrages, faune …), établir une répartition équitable des ressources économiques entre acteurs de la filière ;

-* Humain et social : construire la transparence économique dans les relations de travail, coopérer au lieu de se poser en concurrents, développer les liens entre les maillons de la filière (propriétaires, forestiers, scieurs, constructeurs, artisans, consommateurs de bois énergie,...), impliquer la population (achat collectif de foncier, AMAP bois), transmettre et développer les savoir-faire.

Si vous souhaitez vous impliquer dans ces actions ou si vous souhaitez nous faire part d’initiatives locales allant dans ce sens :
contact@alternativesforestieres.org
ou : adhérer au RAF

Nos actualités

Toutes les actualités