...pour une forêt vivante et habitée

Accueil > Participer, Echanger > S’organiser pour du bois éthique > Construire en bois > L’achat du bois sur pied

L’achat du bois sur pied

En achetant le bois sur pied, vous êtes sûr qu’il sera coupé et sorti de la forêt selon vos critères et le propriétaire n’aura pas à gérer ces aspects relativement techniques. En revanche, il est assez difficile d’estimer la valeur d’un bois sur pied et il peut être intéressant de se faire aider d’un expert ou technicien forestier qui saura repérer les défauts de certains arbres. Le site de l’association nationale des techniciens forestiers indépendants peut vous aider à trouver un technicien proche de chez vous : www.anatef.org.
Dans le cas de résineux, l’estimation est relativement simple et il y a peu de variations de prix. En revanche, dans le cas d’achat de feuillus, la variation peut aller de 1 à 10 selon l’usage qui peut être donné à l’arbre.
Le prix du bois va intégrer :

  • les conditions d’accès à la parcelle : sera-t-il difficile de faire tomber les arbres ? De sortir les bois ? Peut-on approcher un camion de la parcelle ?
  • La dimension des arbres (hauteur, circonférence)
  • La « qualité » des arbres : présences de branches basses, rectitude, gélivure,...
  • Le type d’essence : chêne, châtaignier, pin,...
  • Le dynamisme du marché local : les bois prennent-ils facilement preneurs ou non ?

Pour avoir une idée du prix : la revue Forêts de France (7 €) publie chaque mois le cours des bois sur pied pour : le chêne, le hêtre, le châtaignier, le peuplier, le frêne, le merisier, les érables, l’épicéa, le sapin, le pin sylvestre, le pin maritime et le douglas.

Egalement disponible, le tableau de vente des prix moyens de bois sur pied aux ventes d’automne des forêts publiques :goo.gl/SCO79x

Les arbres seront marqués en compagnie du propriétaire pour bien se mettre d’accord sur la quantité et la qualité des arbres qui seront prélevés. La vente des bois sur pied doit faire l’objet d’un contrat de vente écrit. Ce contrat doit prévoir que l’acquéreur ne peut rétrocéder du bois issu de la coupe sans l’accord écrit du propriétaire. Plusieurs modèles de contrat sont disponibles.

Voir aussi