...pour une forêt vivante et habitée

Accueil > S’informer, Se former > Actualités > Emissions sur les Forêts sur France Culture et France Inter

dimanche 3 mars 2019

Emissions sur les Forêts sur France Culture et France Inter

Sur France Culture, Emission "Forêts : une ressource à sauvegarder"

L’émission Grand Reportage de Anne-Laure Chouin et Aurélie Kieffer a consacré 55 minutes à " Forêts : une ressource à sauvegarder" le vendredi 1er mars 2019.
En France, les trois quarts des forêts sont privées. Morcelée entre une multitude de propriétaires, sa fonction première a toujours été la ressource en bois. Pour cela, plusieurs sylvicultures s’affrontent : intensive ou plus durable. Reportage dans trois forêts de France. Un gros regret par rapport à cette émission : les liens suggérés sur le site de France Inter vont quasiment tous vers des démarches prônant l’opposé d’une sylviculture douce. Il n’y a même pas de lien vers le site Web de Pro Silva. Bien dommage, en espérant que ce sera corrigé....

Sur France Inter, une émission sur une zone de droits d’usage collectifs en forêt guyanaise et une émission sur les résistants au sein de l’ONF

Comme un bruit qui court : Guyane : la forêt est un champ de bataille

Un reportage de 51 minutes Giv Anquetil dans ce paradis vert avec les Amérindiens qui se battent pour défendre la forêt dont ils vivent. Alors qu’environnement et climat peinent à devenir des priorités pour le monde développé, toutes et tous partagent –comme Jean Paul Fereira, le maire Kali’na d’Awala-Yalimapo, l’idée que le « retard » en développement de la Guyane est peut-être une chance pour prendre d’autres voies. Plutôt que de répéter les mêmes erreurs - climaticides - qui ont échoué ailleurs.

Le Focus de la Semaine : Martelage et syndicalisme forestier

Un reportage d’Antoine Chao en forêt de 14 minutes avec les agents de l’ONF de Haute-Marne et avec Arnaud Reusser, salarié de l’ONF dans le Drôme et membre de la CGT-Forêt.

L’Office National des Forêts (ONF) est dans le collimateur de la rigueur budgétaire. Mais les agents forestiers ne veulent pas considérer la forêt comme un objet de spéculation financière de court terme et se mobilisent pour la mission d’intérêt général de l’ONF.